TOUS GONFLES à St omer

LÂCHER D’UN BALLON SONDE AU                        LYCÉE RlBOT

ballon-sonde012
Une semaine dédiée à la science au lycée Alexandre-Ribot !

Vendredi 9 octobre, diverses animations étaient encore mises en place : drones, station météo France sur le toit du lycée avec retransmission sur écran au forum, impri­mante 3D, caméra thermique, éolienne, capteurs solaires. Et pour clôturer cette semaine, un atelier « musique et phy­sique » avec une harpe laser, suivi d’un mini-concert.

Mais le clou de cette semaine à sans doute été le lâcher d’un ballon sonde, depuis la cour du lycée, en partenariat avec l’école d’ingénieurs Littoral-Côte d’Opale, l’association radioamateur « radio sonde » et la Coupole. « Par cette opé­ration, nous comptons susciter la curiosité mais aussi favori­ser des vocations scientifiques. Nous allons aussi profiter des données qui seront rapportées par ce ballon sonde comme la pression atmosphérique, la température, la vitesse mais aussi de celles sur la présence de méthane et de dioxyde de car­bone grâce aux capteurs, pour retravailler dans nos classes et refaire un peu de mécanique », explique Frédérique Bernard, professeure de physique. Avec sa collègue, Isabelle Donz, elles ont contribué à la réussite de cette semaine de la science.

Le lâcher s’est effectué avec la complicité d’Alain Verbrugge, bénévole qui en compte déjà 20  ans à son actif. « Le ballon est parti assez perpendi­culairement vers l’ouest. Bien­tôt il va rencontrer des vents d’altitude qui le pousseront au sud. Dans ce genre d’opération, il est important que l’aviation civile soit prévenue car le bal­lon est suivi par des radars et aussi par des radioamateurs. Un lâcher comme celui-ci c’est tout bénéfice pour la région, la ville et l’établissement. » Ce ballon sonde va monter jusque 32.000 m d’altitude, éclater puis retomber à l’aide d’un parachute.

Les élèves-ingénieurs étaient également satisfaits de l’expérience, tout comme Nicolas Waldhoff, maître de conférence en électronique et directeur des relations inter­nationales pour l’EIL-Côte d’Opale. « Nos étudiants ont travaillé sur une nacelle, fina­lisé des composants électro­niques et ce beau projet mené tous ensemble est fédérateur. »

ballon-sonde010

source : la voix du nord  St omer.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s